Apiculture - Bras de fer entre les apiculteurs et les producteurs de bleuets à l'Î.-P.-É.

À l'Île-du-Prince-Édouard, les producteurs de bleuets voudraient voir le nombre d'abeilles augmenter, pour aider la production de petits fruits. Mais les apiculteurs craignent l'arrivée d'abeilles importées, qui pourraient contaminer celles de la province insulaire.

Les producteurs de bleuets ont besoin d'abeilles pour faire la pollinisation de leurs champs, une étape nécessaire pour assurer une bonne production.

Ils n'arrivent toutefois pas à trouver suffisamment d'abeilles, localement, pour suffire à la demande. Ils sont donc obligés de se tourner vers l'importation, souligne le cultivateur de bleuets Sylvain Gagné. « On n'a pas le choix. Non, on n'a pas le choix, étant donné le volume [de la production]. »

Or, un parasite a été découvert dans les abeilles de la Nouvelle-Écosse. Il s'agit d'un acarien ayant la capacité de les affaiblir et d'entraîner leur mort.

Les apiculteurs et des fermiers de l'île craignent qu'elles ne viennent contaminer les abeilles insulaires. Certains apiculteurs demandent d'ailleurs au gouvernement de fermer la frontière à l'importation d'abeilles de la province voisine.

Le producteur Sylvain Gagné admet que l'importation d'abeilles présente un danger de contamination et pourrait nuire aux apiculteurs de la province.

Les producteurs de bleuets et de canneberges du Nouveau-Brunswick doivent également louer des ruches de l'extérieur pour la pollinisation de leurs cultures. Les apiculteurs de la province n'arrivent qu'à fournir la moitié de la demande des producteurs, lesquels se tournent alors vers l'Ontario et le Québec pour combler leurs besoins en pollinisation.

L'apiculteur Paul Vautour, qui possède 200 ruches dans la région de Moncton, croit qu'il est difficile d'empêcher ce commerce d'abeilles entre provinces. « On a trouvé des moyens d'éviter les parasites, de les traiter pour tuer les parasites et non les abeilles. Aujourd'hui [l'importation d'abeilles], se fait partout » ,explique-t-il.