Acadie - Un appui à l'immigration de francophones à Terre-Neuve

Une francophile accepte un nouveau rôle pour promouvoir la langue française auprès des immigrants francophones à Terre-Neuve-et-Labrador.

Il s'agit de Danielle Coombs, la nouvelle coordonnatrice du réseau de l'immigration francophone de Terre-Neuve-et-Labrador. Elle mise sur l'accueil pour retenir les arrivants francophones.

« C'est beaucoup plus personnalisé. C'est une petite communauté qui accueille les gens, vraiment bien, et qui est prête à inclure les gens de n'importe quel pays, de n'importe quelle langue », souligne Mme Coombs.

Célia Quadjovie, une immigrante du Togo et de nationalité française, vit à Saint-Jean depuis un an et demi. Elle reconnaît que la connaissance de l'anglais dans la province est essentielle.

« J'ai le virus du voyage et de la découverte de cultures autres. Je pense que ce qui m'attire aussi, ce qui m'attirait au Canada, c'est le fait d'être bilingue parce que j'ai très vite appris l'anglais, depuis que je suis toute petite », affirme Mme Quadjovie.

Grâce à des personnes comme Celia Quadjovie, des postes vacants peuvent trouver preneur.

« L'objectif d'un réseau tel qu'il a été mis en place ici et ailleurs, c'est effectivement de donner plus de poids démographique à nos communautés francophones », souligne Gaël Corbineau, directeur général de la Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Corbineau estime qu'il y a en ce moment une cinquantaine d'immigrants francophones dans la province.