Acadie - Patrimoine mondial : Grand-Pré attend la décision de l'UNESCO

Les promoteurs de la candidature de Grand-Pré en tant que lieu du patrimoine mondial de l'humanité espèrent ardemment obtenir une réponse positive d'un jour à l'autre.

Les membres du comité qui va prendre cette décision sont présentement réunis à Saint-Pétersbourg, en Russie. Leur décision au sujet de Grand-Pré sera connue au plus tard dimanche.

Le directeur général de la Société Promotion Grand-Pré, Victor Tétrault, et toute une équipe travaillent sur ce dossier depuis déjà cinq ans. Le suspense qu'ils ressentent est teinté d'optimisme. Jusqu'à présent, l'UNESCO a toujours accepté les propositions provenant du Canada.

« On a de l'espoir que ça va être positif, mais jusqu'à ce qu'on entende de nos oreilles que c'est fait, on va continuer dans l'attente », affirme Victor Tétrault.

Les terres de Grand-Pré sont uniques par leur beauté et leur histoire. C'est à cet endroit qu'en 1755, les troupes anglaises ont annoncé la déportation aux Acadiens.

Le paysage de Grand-Pré n'a pas changé en trois siècles. « Lorsqu'on arrive ici, on marche sur les terrains, on regarde le paysage. Le sentiment qui envahit la personne le plus fort est le sentiment de paix », souligne M. Tétrault.

Les Acadiens de Grand-Pré cultivaient les champs environnants à l'aide de digues. La région compte aujourd'hui plusieurs vestiges archéologiques, et bien sûr, le lieu historique national de Grand-Pré.

Le patrimoine mondial au Canada

Le Vieux-Québec, les Rocheuses et 13 autres endroits au Canada sont déjà reconnus par l'UNESCO.