- Éclosion d'E. coli à Fredericton : l'enquête sera plus longue

Les autorités de la santé du Nouveau-Brunswick sont encore loin d'être en mesure d'identifier la source d'une éclosion d' E. coli à Fredericton.

Quatre cas de contamination ont été confirmés dans la région de la capitale néo-brunswickoise. Deux adolescents ont dû être hospitalisés à l'hôpital de Saint-Jean. La bactérie à l'origine de l'éclosion est de la même souche que celle qui avait entraîné la mort de sept personnes à Walkerton en Ontario, en 2000.

Le médecin hygiéniste en chef adjoint au Nouveau-Brunswick, le Dr Denis Allard, explique que les quatre personnes infectées par la bactérie ont mis plus de temps que prévu à remplir un questionnaire obligatoire, notamment en raison de leur état de santé.

Le questionnaire de 18 pages a pour but de recueillir des renseignements sur la nourriture ingérée par les patients dans les jours qui ont précédé l'infection. C'est à partir de cette information que les autorités tentent ensuite de déterminer quels liens unissent les patients contaminés.

Le Dr Allard croit donc que des détails sur la cause de la contamination pourraient ne pas être connus avant le 19 juillet. Il rappelle toutefois que près d'une fois sur deux, les enquêtes des autorités de santé ne permettent pas de déterminer la source exacte de la contamination.

Le Dr Allard conseille d'être vigilant lors de la préparation de repas et de consulter les rapports d'inspection de restaurants.