Politique - Nouveau gouvernement pour les Cris et les Jamésiens


Un gouvernement régional formé de Cris et de Jamésiens sera bientôt créé dans le territoire d'Eeyou Istchee Baie-James.

Ce gouvernement régional, un modèle unique au Québec, remplacera l'actuelle municipalité de la Baie-James.

Un peu plus d'un an après la signature d'un accord-cadre entre le gouvernement du Québec et la nation crie, une entente finale devrait être signée entre ces deux parties pour créer le gouvernement régional.

L'accord-cadre stipule que pendant les 10 premières années, les Cris et les Jamésiens auront le même nombre de votes au sein du gouvernement régional. Après cette période, le nombre de représentants de chaque partie pourrait être établi en fonction de leur démographie, entre autres.

Le gouvernement régional récupérera les fonctions de la municipalité de la Baie-James. Il jouera également les rôles de conférence régionale des élus et de société de développement.

Selon le consultant en matière autochtone Alexandre Bacon, il s'agit de changements positifs, mais complexes. « Il y a des difficultés parce qu'il faut qu'on arrive à s'entendre sur les pouvoirs qu'on laisse aux communautés », explique-t-il.

Inquiétude chez les Jamésiens

Lors des séances d'information organisées par le gouvernement dans les municipalités jamésiennes, certains citoyens ont affirmé craindre que leurs recommandations ne soient pas prises en considération. Le gouvernement a donc mis en place une sous-table de négociations pour discuter avec les Jamésiens.

Le député péquiste d'Ungava, Luc Ferland, souhaite tout de même plus de transparence : « Je demande au gouvernement de venir sur le terrain pour recueillir les commentaires des gens. »