politique - Création d'un comité de transition pour la Société du Plan Nord

Le gouvernement Charest met en place un comité de transition pour la Société du Plan Nord devant l'impasse du projet de loi en commission parlementaire.

Québec a confié le mandat de diriger le bureau de transition au sous-ministre du ministère des Ressources naturelles, Robert Sauvé, qui sera libéré de ses fonctions actuelles le 30 juillet.

Le ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac, a reconnu jeudi en point de presse l'évidence que la Société du Plan Nord ne sera pas créée avant la fin de la session parlementaire.

Le ministre Gignac a indiqué qu'il cherchait une solution pour ne pas pénaliser les communautés nordiques.

« On met temporairement un bureau de transition et lorsqu'on va reprendre les travaux au mois de septembre, espérons qu'à ce moment-là, on va pouvoir aller de l'avant », a souligné Clément Gignac.

Le Parti québécois au banc des accusés

Le ministre Gignac accuse les députés du Parti québécois d'avoir retardé l'adoption du projet de loi 27.

La députée de la circonscription de Duplessis, Lorraine Richard, qui siège à la commission parlementaire, réplique en affirmant que les amendements proposés étaient « extrêmement raisonnables ».

La mairesse de Baie-Comeau, Christine Brisson, espère que cette annonce n'ouvre pas la porte à l'établissement de la Société du Plan Nord dans la capitale. « C'était très clair que la Société du Plan Nord allait être sur le territoire du Plan Nord et ça, c'est un engagement que M. Gignac a pris et que le gouvernement a pris », a affirmé Mme Brisson.

Les partis ont convenu de reporter le débat sur la Société du Plan Nord en septembre.