Industrie minière - Quartier sud de Malartic : la FTQ accepte d'agir comme intermédiaire


La FTQ accepte d'agir comme intermédiaire dans le conflit qui oppose les résidents du quartier sud de Malartic à la minière Osisko.

Des citoyens de ce quartier ont demandé à la FTQ de s'asseoir avec les représentants d'Osisko pour parvenir à un règlement. Ils estiment qu'elle aura plus de pouvoir que leurs avocats puisqu'elle est actionnaire de la compagnie. La FTQ avait appuyé publiquement la cause des propriétaires du quartier sud le 2 février dernier.

De son côté, le vice-président finances et chef de la direction financière d'Osisko, Bryan Coates, affirme que la compagnie est en contact avec les avocats de ces citoyens et que l'arrivée d'un troisième joueur, comme la FTQ, serait donc inutile.

Le conflit persiste

Parmi les 39 membres du regroupement du quartier sud, 9 propriétaires affirment qu'ils n'ont toujours pas conclu d'entente avec la minière. Ils demandent à Osisko d'acheter leurs résidences à un prix qui leur permettra d'acquérir une autre demeure. La minière leur a déjà fait une première offre, mais elle a été jugée inacceptable par les propriétaires.

Bryan Coates soutient quant à lui que parmi ces 9 propriétaires, 2 ont déjà signé une entente avec la minière.