Environnement - Une trentaine de signalements d'ours dans la région


Le ministère des Ressources naturelles a reçu une trentaine de signalements d'ours, cette année, en Abitibi-Témiscamingue.

Les bêtes circulaient sur des terrains privés, principalement dans des milieux ruraux.

Cette situation est habituelle à cette période de l'année, selon le biologiste Marcel Paré, du ministère des Ressources naturelles. Les ours cherchent de la nourriture alors que les végétaux ne sont pas encore suffisamment abondants en forêt.

« La principale chose qu'il faut éviter, c'est de garder des sources d'alimentation qui attirent les ours, comme des poubelles, des mangeoires d'oiseaux ou une grille de barbecue souillée », explique Marcel Paré.