Saskatchewan - Congrès du NPD saskatchewanais : Mulcair incite à trouver de nouvelles idées

Lors du premier grand rassemblement du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan depuis leur cuisante défaite électorale, le chef du NPD fédéral Thomas Mulcair a appelé les délégués à profiter de leur rencontre pour élaborer de nouvelles idées.

« On veut qu'on arrête de laisser dans le sac à dos des générations futures cette importante dette économique, écologique et sociale », a-t-il déclaré.

Le NPD, dit-il, souhaite « la prospérité pour tout le monde » et le développement durable comme modèle à suivre.

Il a également encouragé ses pairs provinciaux à convaincre les jeunes de se déplacer lors des prochaines élections.

Nouvelle idée : la gratuité scolaire

Samedi, ce sera au tour de son homologue provincial, John Nilson, de prononcer un discours.

Il indique que l'idée de la gratuité scolaire pour les étudiants au premier cycle universitaire ou en formation professionnelle sera débattue.

« Nous savons que certains pays dans le monde ont une politique de gratuité scolaire parce qu'ils considèrent que cela fait partie de la planification de l'avenir de leur économie », explique M. Nilson.

L'idée est vue comme étant très coûteuse par le Parti saskatchewanais au pouvoir.

M. Nilson a été choisi comme chef intérimaire de son parti à la suite de la défaite électorale de Dwain Lingenfelter.

Le congrès annuel de la fin de semaine ne sera toutefois pas le théâtre d'une course à la direction.

Le chef permanent du NPD provincial ne sera connu qu'en mars prochain.

Ce 75e congrès annuel du NPD saskatchewanais, qui a lieu à la Place TCU de Saskatoon jusqu'à dimanche, est le premier depuis le scrutin provincial de novembre dernier. Le parti est alors passé de 20 sièges à seulement 9.