Restes humains à Toronto: recherches en cours

Aaron Vincent Elkaim / La Presse Canadienne

TORONTO - La police consacrera les prochains jours à passer au peigne fin les plans d'eau et les zones boisées d'un parc à l'ouest de Toronto où une tête, un pied et deux mains ont été découverts plus tôt cette semaine.

George Tudos de la Police régionale de Peel, le corps policier responsable de la région de Mississauga où est situé le parc Hewick Meadows, a rappelé que les autorités avaient annoncé dès le départ que les recherches prendraient du temps.

L'équipe de 30 à 50 policiers dépêchée sur les lieux a élargi sa zone de recherche samedi alors qu'elle tentait de retrouver d'autres restes humains.

L'enquête a commencé mercredi lorsque des randonneurs sont tombés sur un pied droit. Une tête a ensuite été découverte jeudi. Vendredi, deux mains ont été trouvées dans la rivière Credit, qui traverse le parc pour aller se jeter dans le lac Ontario.

Selon la police, les restes appartiendraient à la même personne, qui n'a toujours pas été identifiée. Tout ce que les autorités savent pour l'instant, c'est que la victime était probablement une femme étant donné que les ongles d'orteils du pied retrouvé sont peints jaune vif.

En raison de l'état de décomposition causé par l'eau ou le temps, les enquêteurs n'ont pas encore pu déterminer l'âge ou l'appartenance ethnique de la victime.

La tête, le pied et les mains ont été remis au bureau du coroner de l'Ontario, qui travaille également sur un autre cas de restes humains découverts à Toronto.

Wendy Drummond, de la police de Toronto, a révélé qu'un citoyen avait appelé les forces de l'ordre samedi après-midi pour signaler la présence de possibles restes humains dans un fossé, mais qu'il n'avait pas encore été établi si les restes appartenaient à un être humain ou à un animal.

«En raison de l'investigation actuellement menée par la police de Peel, nous l'avons avisée. Nous restons en contact avec elle dans l'éventualité où les deux enquêtes seraient reliées», a indiqué Mme Drummond.

Ce n'est pas la première fois que le parc Hewick Meadows est le théâtre d'une découverte macabre. En 2004, le cadavre de Cecilia Zhang y avait été retrouvé des mois après la disparition de la fillette de 9 ans.

Min Chen, un étudiant chinois en échange au Canada, avait été reconnu coupable de meurtre prémédité dans cette affaire.