- Rencontre avec Accurso : Mario Dumont s'explique

L'ancien politicien Mario Dumont confirme s'être fait offrir des repas par l'homme d'affaires Tony Accurso, accusé de fraude, d'abus de confiance, de complot et d'actes de corruption, lors d'un voyage à Hawaï en juillet 2007, alors qu'il était chef du Parti démocratique du Québec (ADQ) et chef de l'opposition officielle.

En entrevue avec Sébastien Bovet, il explique que cette situation ne l'avait pas mis mal à l'aise et précise qu'ils se trouvaient au même hôtel par hasard. Mario Dumont a toutefois refusé d'accepter l'invitation de l'homme d'affaires sur son bateau privé.

Jean Charest réclame des excuses

Le premier ministre Jean Charest croit que cette affaire démontre que le Parti libéral a été victime d'une campagne de salissage.

C'est que l'ADQ avait déjà reproché à des ministres libéraux d'avoir fréquenté M. Accurso et d'être allés sur son yacht, ce qui a été démenti par la suite.

Le premier ministre libéral demande à François Legault, chef de la Coalition avenir Québec, à qui la défunte ADQ s'est jointe, ainsi qu'à l'ancienne adéquiste Sylvie Roy, de s'expliquer sur les relations troubles de l'ancêtre de la CAQ.

« C'est quand même étonnant. Mme Roy a accusé faussement des ministres du gouvernement d'avoir fréquenté Accurso. Elle a fait ça délibérément. Et on apprend que dans son propre parti, ils fréquentaient Accurso », dit M. Charest.

Radio-Canada.ca avec PC