Service Canada - Le NPD réclame une enquête sur Christian Paradis

Le Nouveau Parti démocratique demande à la commissaire à l'éthique, Mary Dawson, de se pencher sur un potentiel conflit d'intérêts liant le ministre Christian Paradis au déménagement d'un centre de l'assurance-emploi de Rimouski à Thetford Mines, dans des locaux appartenant à un associé de sa famille.

Selon La Presse , vendredi, il s'avère que les locaux de Service Canada à Thetford Mines appartiennent à l'homme d'affaires Ghislain Dionne, associé avec le père de Christian Paradis au sein du cabinet d'avocats Paradis-Dionne. Christian Paradis, selon la même source, était lui-même le troisième associé du cabinet avant son élection à la Chambre des communes.

Service Canada annonçait l'été dernier la centralisation des demandes d'assurance-emploi dans 22 grands centres régionaux au Canada, plutôt que les quelque 120 bureaux actuels.

Selon ce plan, la quarantaine d'employés du bureau de Rimouski seront transférés à Thetford Mines, dans la circonscription de M. Paradis.

« Les faits parlent d'eux-mêmes », accuse le député néo-démocrate de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron. Le député estime que ce déménagement nuira à sa région. « En terme de retombées économiques, on parle de 1,8 million de dollars dans l'économie locale, ce qui est quand même assez important pour une région comme le Bas-Saint-Laurent », a-t-il dit.

Il fait aussi valoir que le gouvernement perdra 1,2 million de dollars à cause du bail des locaux libérés à Rimouski.

Le ministre Paradis a refusé tout commentaire jusqu'à présent. Le ministère des Travaux publics et Services gouvernementaux a expliqué la décision du gouvernement dans un communiqué : « Suite au processus compétitif, ouvert et transparent, le site a été retenu par le ministère puisqu'il répondait aux critères et représentait la meilleure valeur pour la Couronne. »

Radio-Canada.ca avec PC