Politique fédérale - Le commissaire aux élections fédérales démissione

William Corbett, commissaire aux élections fédérales, démissionne au coeur d'une enquête majeure sur des appels trompeurs allégués lors du dernier scrutin fédéral.

Le porte-parole d'Élections Canada, John Enright, a affirmé jeudi qu'il s'agit de la décision de M. Corbett de se retirer après cinq années en tant que commissaire.

Il sera remplacé par Yves Côté, un fonctionnaire de longue date ayant servi plus récemment comme sous-ministre délégué au ministère de la Justice. Avant cela, il avait été ombudsman du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes.

Le gouvernement Harper, ayant critiqué le travail fait par le commissaire sur des allégations contre des conservateurs, n'a pas joué de rôle dans le retrait de M. Corbett ou le choix de son successeur.

M. Enright a affirmé que M. Côté avait été désigné en fonction du mérite par Marc Mayrand, directeur général des élections du Canada, à la suite d'un processus ouvert.

Le commissaire est responsable d'assurer l'observation et l'application des dispositions de la Loi électorale du Canada.

M. Corbett a été au coeur d'une enquête complexe toujours en cours sur des allégations d'appels trompeurs aux électeurs durant le scrutin de 2011. L'enquête s'attarde sur le secteur de Guelph, en Ontario, mais des milliers d'électeurs partout au pays ont soutenu avoir aussi reçu des appels les dirigeant vers les mauvais bureaux de scrutin ou des bureaux inexistants.

M. Corbett était aussi responsable d'une enquête sur le député conservateur ontarien Dean Del Mastro concernant des allégations selon lesquelles il aurait trop dépensé pendant la campagne de 2008, pour ensuite tenter d'étouffer l'affaire.