- Tuerie d'Aurora : première comparution de James Holmes

James Holmes , l'auteur présumé de la tuerie de vendredi dernier qui a fait 12 morts au Colorado, a comparu brièvement devant la justice pour la première fois depuis les événements.

L'homme de 24 ans s'est présenté menottes aux poings, les cheveux teints orange vif, dans la salle d'audience attenante au centre de détention où il est incarcéré, dans la ville de Centennial. Il était accompagné de son avocate sur le banc des accusés. Habillé d'une tenue de prisonnier, le regard perdu et triste, il s'est contenté de hocher légèrement la tête pendant l'audience.

La justice lui a signifié formellement ses droits lors de sa comparution qui a duré une dizaine de minutes. Il sera mis en accusation le 30 juillet.

Il s'agissait de la première apparition publique du tueur présumé depuis son arrestation, il y a trois jours, au cinéma Century 16 de la ville d'Aurora, en banlieue de Denver.

Le jeune homme est accusé d'avoir ouvert le feu contre les spectateurs dans une salle où le dernier Batman, The Dark Knight Rises , était présenté. Au moins 12 personnes ont été tuées et 58 autres ont été blessées. Dix-sept personnes sont toujours hospitalisées dans cinq hôpitaux de la région de Denver.

Possible recours à la peine capitale

James Holmes pourrait être passible de la peine de mort, a déclaré lundi la procureure du comté d'Arapahoe, Carol Chambers. Son bureau envisage de réclamer cette peine contre lui et prendra une décision après avoir consulté les familles des victimes.

Questionnée par les médias à sa sortie du tribunal sur le recours à la peine capitale dans cette affaire, Mme Chambers, a expliqué que « la plus grande prudence était requise ».

Elle a souligné que le processus qui conduit à la peine de mort est très long, pouvant parfois durer des années. C'est pourquoi il est important, selon la procureure, de consulter les victimes et leur famille avant de réclamer une telle peine. « Une telle demande peut affecter la vie des victimes et de leurs proches pendant des années. C'est pourquoi nous allons prendre le temps de rencontrer toutes les victimes avant de prendre une décision », a rappelé la procureure en s'adressant à la presse.

Me Chambers a indiqué que l'État dispose de 60 jours après l'interpellation du suspect pour demander la peine capitale.

Aucune collaboration

Selon les enquêteurs de la police, le suspect n'offre aucune collaboration dans l'enquête et n'a demandé jusqu'ici qu'un avocat. Les mobiles de son geste demeurent toujours obscurs.

Les forces policières et leurs spécialistes du déminage, aidés par un robot, ont finalement sécurisé l'appartement de James Holmes au cours du week-end. La police a aussi mis la main sur l'ordinateur du suspect. Elle espère que l'examen de l'appareil permettra de connaître les mobiles de l'étudiant en médecine, présenté comme un solitaire.

Dimanche, des milliers de personnes ont effectué un pèlerinage à la mémoire des victimes de la tuerie d'Aurora. Plus tôt dans la soirée, le président des États-Unis, Barack Obama, s'est rendu dans la ville pour rencontrer des proches des victimes et des blessés de la fusillade.

Radio-Canada.ca avec Reuters, AFP, CNN, PC et Associated Press