- Scandale de Penn State : le légendaire Joe Paterno jeté au bas de son piédestal

L'ancien entraîneur-chef de l'équipe de football de l'Université Penn State Joe Paterno et d'autres dirigeants de l'institution sont écorchés par le rapport d'enquête interne sur un scandale de pédophilie qui a ébranlé les États-Unis.

Le rapport de 267 pages révèle que M. Paterno et des responsables de l'Université ont « dissimulé des faits cruciaux » sur les agressions sexuelles de l'ancien entraîneur-adjoint Jerry Sandusky dans le but de protéger la réputation de l'institution au détriment des victimes.

Menée par l'ancien directeur du FBI Louis Freeh, l'enquête de huit mois a été amorcée en novembre dernier, quelques semaines après l'arrestation de M. Sandusky. Ce dernier, qui s'était retiré en 1999, a été reconnu coupable le 22 juin dernier de 45 chefs d'accusation criminels relativement à des agressions sexuelles sur 10 enfants. Les faits qui lui sont reprochés ont été commis entre 1994 et 2008.

L'ancien coordonnateur défensif de 68 ans attend toujours le prononcé de sa sentence. Il risque jusqu'à 373 ans de prison.

Huit jeunes hommes sont venus témoigner au procès de Jerry Sanudsky. Ils ont déclaré qu'il avait abusé d'eux alors qu'ils étaient petits, parfois sur le campus. Des témoignages ont également permis d'établir que l'accusé utilisait le prestige que lui conférait son statut au sein de l'Université pour manipuler les enfants.

Le scandale avait mené aux congédiements de Joe Paterno et du président de l'Université, Graham Spanier. Le rapport conclut que ces derniers, de même que le directeur sportif Tim Curley et le vice-président Gary Schultz, « n'ont pas réussi, pendant une décennie, à protéger des enfants contre un prédateur sexuel ».

Le rapport poursuit sa critique du programme de football, l'un des plus vénérés aux États-Unis, en précisant que M. Paterno et les dirigeants de l'Université avaient permis à M. Sandusky de se retirer « non pas à titre de présumé prédateur d'enfants, mais à titre de membre estimé de l'héritage de Penn State ». Cette manoeuvre avait permis à Sandusky de balayer le sort de ses victimes sous le tapis et de se retirer honorablement, ajoute le document.

L'équipe de l'enquêteur Louis Freeh a interrogé 430 employés et anciens employés de l'Université, y compris toutes les personnes associées au programme de football.

Membre du temple de la renommée, Joe Paterno est mort d'un cancer du poumon à l'âge de 85 ans en janvier dernier, quelques mois après avoir démissionné dans la foulée du scandale. Il n'aura jamais donné sa version des faits à l'équipe de M. Freeh.

Joe Paterno

Joseph Vincent Paterno, dit Joe Paterno et surnommé « JoePa », a dirigé les Nittany Lions de l'Université Penn State pendant près de 46 ans (1966-2011). Le 29 octobre 2011, il est devenu l'entraîneur-chef ayant cumulé le plus de victoires (409) de l'histoire de la première division de football de la ligue collégiale américaine (NCAA). Il a mené ses équipes à 2 titres nationaux (1982 et 1986) et à 37 participations à des finales ( bowls ) dont 24 victoires, en plus de diriger 5 équipes invaincues.