- Élections historiques au Myanmar

C'est jour d'élections partielles au Myanmar, un scrutin qui devrait permettre à l'opposante et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi d'entrer au Parlement après 15 ans en résidence surveillée.

La candidate est largement favorite à Kawhmu, une circonscription rurale à deux heures de Rangoun.

Un total de 45 sièges sont en jeu, dont 44 brigués par la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti de Aung San Suu Kyi.

Elle a dénoncé une campagne pleine d'irrégularités dans des bureaux de vote, notamment sur les bulletins eux-mêmes. Mais elle a aussi revendiqué le besoin de participer au scrutin pour changer les choses de l'intérieur.

La Ligue nationale pour la démocratie a fait part dimanche de son intention de porter plainte pour les irrégularités observées dans les bureaux de vote à travers le pays.

Selon tous les analystes, le gouvernement a lui-même intérêt à voir l'opposante triompher devant la communauté internationale, parce qu'il tente de prouver que ses réformes politiques justifient la levée des sanctions occidentales.

Les États-Unis et l'Union européenne ont laissé entendre que les sanctions économiques imposées en raison des violations des droits de l'homme pourraient être levées si le scrutin est libre et honnête.

Radio-Canada.ca avec Reuters, AFP et Associated Press