- Les retombées économiques des Jeux ne sont pas au rendez-vous à Londres

La venue des Jeux olympiques devait signifier un boom économique pour Londres. Mais à mi-chemin des compétitions, force est de constater que la réalité est toute autre. Des commerçants de la capitale britannique se plaignent du peu de retombées générées par l'événement.

Même par beau temps, les autobus qui transportent les touristes d'un bout à l'autre de la métropole sont pratiquement vides. « En cette période de l'année, nous accueillons normalement près de 100 personnes », affirme un guide touristique.

Si pendant des mois les autorités ont averti les Britanniques que le transport serait infernal, c'est tout le contraire qui s'est produit. Dans plusieurs quartiers, les rues sont quasi désertes. Les commerces et les théâtres commencent à pousser des cris d'alarme.

Le restaurateur Dan Ruof affirme que les trois succursales de son café-boulangerie attirent moins les clients, même à l'heure du thé. « D'habitude, à cette heure de la journée, les gens attendent pour avoir une table. Maintenant, on en a trois ou quatre de libres », dit-il.

Une propriétaire de six salles de théâtre estime qu'elle vient de vivre la pire semaine de l'année. « Si ça ne s'améliore pas, d'ici la fin de l'été, on va perdre 30 % de notre chiffre d'affaires. C'est beaucoup d'argent », souligne Nica Burns, en offrant du même souffle des billets à moitié prix pour le soir même.

Partout, c'est le même son de cloche. De plus en plus de magasins, même des boutiques de souvenirs, annoncent des soldes jusqu'à 75 %. Des hôtels qui ont gonflé leurs prix et leurs attentes déchantent et offrent des escomptes alléchants.

« Le message qu'on a entendu depuis des mois, c'est : "Ne venez pas à Londres à moins d'y être obligés." Et les gens ont écouté », explique la directrice de Walking Tours, Mary Tucker, qui a vu sa clientèle diminuer de deux tiers.

Dans son ensemble, l'économie britannique est en récession et, selon les prévisions, la croissance ne reviendra pas avant la fin de l'année. Les retombées des Jeux, qui ont coûté 15 milliards de dollars, devaient être de l'ordre de 20 milliards de dollars sur une période de 3 à 4 ans, mais les analystes estiment déjà que cet objectif ne sera pas atteint.

D'après un reportage d'Alexandra Szacka