- Les orages font 23 morts dans l'est des États-Unis

Le bilan des violents orages qui ont frappé vendredi soir l'est des États-Unis s'est alourdi et atteint désormais 23 morts, selon le bilan des autorités locales. Environ 1,4 million de foyers étaient toujours privés d'électricité mardi après-midi, notamment dans la capitale fédérale, Washington, et en Virginie.

La plupart des victimes ont été tuées après des chutes d'arbres sur des habitations ou des voitures. L'état d'urgence a été déclaré dans le Maryland, la Virginie-Occidentale, l'Ohio, le District de Columbia et la Virginie. Selon les responsables des six principaux fournisseurs d'énergie de la région, il faudra probablement plus d'une semaine pour réparer les dégâts subis par les lignes électriques, comparables à ceux qui suivent le passage d'un ouragan.

Ces coupures d'électricité privent les habitants de climatiseurs par des températures qui dépassent 35 degrés Celsius depuis plusieurs jours et ont atteint 40 degrés Celsius vendredi à Washington, un record depuis 1934. La chaleur pourrait maintenant alourdir le bilan des pertes de vie.

Le phénomène météo qui a frappé vendredi la côte est des États-Unis est connu sous le nom de « derecho », un mot qui vient de l'espagnol signifiant « droit ». Il prend la forme d'une ligne étendue de puissants orages, d'une longue durée de vie et se déplaçant très rapidement.

Des monteurs de ligne canadiens à la rescousse

Des monteurs de lignes du Québec et de l'Ontario prêtent main forte à leurs collègues américains afin de rétablir l'intégrité du réseau électrique. Quelque 70 employés d'Hydro-Québec se trouvent dans la région de Baltimore au Maryland et 200 d'Hydro One sont déployés à Baltimore, en Virginie et près de Washington. Hydro-Québec et Hydro One disposent d'ententes avec leurs homologues nord-américains, afin de se prêter mutuellement assistance en cas de pannes majeures.

Ces orages, notamment alimentés par la canicule des derniers jours dans l'est des États-Unis, étaient accompagnés de rafales dépassant 100 km/h, à l'origine de nombreux dégâts, de l'Illinois jusqu'au New Jersey, même si la Virginie-Occidentale, le Maryland, Washington DC et la Virginie ont été les plus touchés.

« Contrairement à un ouragan qui vous donne trois jours de préavis, ces orages ont frappé avec l'impact d'un ouragan, mais sans avertissement », a déclaré le gouverneur de l'État du Maryland, Martin O'Malley.

Associated Press