- Les États-Unis frappés par la pire sécheresse depuis 56 ans

Le mois de juin dernier a été « le 14e mois le plus chaud et le 10e le plus sec » jamais enregistré aux États-Unis, qui a ainsi connu la pire sécheresse depuis 56 ans, selon ce que rapporte la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

L'agence météorologique affirme qu'environ 55 % du territoire américain, notamment dans le Midwest, ont été touchés en juin par la sécheresse, d'après la définition donnée par l'index Palmer, qui la définit selon des critères basés sur la température et les précipitations.

Il s'agit du taux le plus élevé depuis 1956, année où la sécheresse avait frappé 58 % du territoire.

« Les terres arables se sont desséchées et les récoltes et pâturages clôturés ou non se sont dégradés à un point rarement observé au cours des 18 dernières années », a indiqué l'agence météorologie américaine, par voie de communiqué.

La vague de chaleur qui s'est abattue dans le Midwest et l'est des États-Unis au début juillet a fait grimper la température au-delà de 38 degrés Celsius dans plusieurs villes américaines, faisant au moins une quarantaine de morts.

Radio-Canada.ca avec AFP