Mis à jour le: 13 janvier 2013 19:25 | par Nicole Winfield, The Associated Press, thecanadianpress.com

Le Vatican surpris par des sanctions financières



CITÉ DU VATICAN, État de la Cité du Vatican - Un haut responsable du Vatican a dit être «réellement surpris» du fait que la Banque centrale italienne ait ordonné la suspension des paiements par cartes de crédit dans la petite cité-État, et insiste sur le fait que le Vatican a pris les mesures adéquates pour combattre le blanchiment d'argent.

Le Vatican doit s'en remettre à l'argent liquide depuis le 1er janvier, après que la Banque centrale italienne ait poussé la branche italienne de la Deutsche Bank de cesser d'offrir des services de paiements électroniques au Saint Siège. Cela signifie que les visiteurs des musées du Vatican — ils étaient cinq millions l'an dernier — et du bureau de poste du Vatican doivent payer les billets et toutes les autres transactions en espèces sonnantes et trébuchantes.

Il s'agit d'un inconvénient qui, s'il perdure, pourrait éventuellement affecter les revenus du Vatican, en raison du rôle critique que jouent les entrées d'argent dans les finances du petit État. Par exemple, en 2011, les revenus des musées ont représenté 91,3 millions d'euros, aidant le Vatican à afficher un surplus budgétaire de 21,8 millions d'euros.

La Banque d'Italie a annoncé cette semaine qu'elle n'avait pas eu d'autre choix que d'ordonner le blocage des transactions, puisque le Vatican ne dispose pas de cadre réglementaire bancaire, ou d'alternative reconnue par l'Union européenne en ce qui concerne le blanchiment d'argent. La Banque dit avoir réalisé, lors d'une inspection de routine, que la Deustche Bank n'avait jamais obtenu l'autorisation pour installer les points de vente informatisés au Vatican.

Recherche de Image pour Le Vatican surpris par des sanctions financières sur Bing
Image
Précédent 1 de 1 Suivant
loading

Recommandés dernièrement

publicité