- Le réseau électrique est rétabli en Inde

Tous les réseaux électriques tombés en panne mardi dans une vingtaine d'États du nord et de l'est de l'Inde ont été réparés, a indiqué mercredi matin un haut responsable de la compagnie électrique nationale.

« L'électricité a été restaurée pleinement à travers les réseaux du nord, de l'est et du nord-est » du pays, a déclaré S.K. Soonee, directeur au Power System Operation Corporation (PSOC), après la panne de courant sans précédent qui a privé d'électricité près de 600 millions d'Indiens, soit la moitié des habitants de l'Inde.

C'est l'effondrement presque simultané des réseaux électriques qui desservent une vingtaine d'États du nord du pays qui expliquerait cette gigantesque panne, la pire dans l'histoire indienne. Selon le ministre fédéral de l'Énergie, les États auraient dépassé et exagéré leurs capacités autorisées d'approvisionnement sur leur réseau, ce qui a provoqué un effet de domino.

L'ensemble du réseau ferroviaire du pays a été touché et 400 trains ont été immobilisés. Plusieurs hôpitaux dans le nord du pays ont également été privés de courant. Dans la capitale New Delhi, le métro était immobilisé et les feux de signalisation, coupés.

Huit États du nord de l'Inde, où vivent 300 millions d'habitants, avaient été touchés la veille par une panne colossale, la pire depuis 11 ans, avant que la situation ne revienne à la normale en soirée. Mais le réseau s'était de nouveau effondré mardi vers 13 h, heure locale, a précisé Shailendre Dubey, un responsable de l'entreprise d'électricité de l'État de l'Uttar Pradesh, le plus peuplé de l'Inde.

Au même moment, l'est du pays était également touché par une panne d'électricité, avait indiqué un responsable du ministère de l'Énergie de l'État d'Orissa (est), S.K. Mohanty.

Mineurs pris au piège puis sauvés

Par ailleurs, les quelque 200 mineurs qui étaient pris au piège dans des mines de charbon de l'est du pays après un black-out électrique ont été secourus après plusieurs heures passées sous terre, a annoncé le directeur général du groupe minier Niladri Roy.

« Tous les mineurs ont été secourus. Ils sont sains et saufs et rentrent chez eux », a déclaré Niladri Roy.

Pendant cinq à six heures, les mineurs sont restés bloqués dans 80 mines différentes à Burdwan, à environ 180 km au nord-ouest de Calcutta, la capitale du Bengale-Occidental.

Radio-Canada.ca avec AFP et Associated Press