- Irak : une vague d'attentats fait au moins 50 morts

Au moins 50 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées mercredi dans une série d'attentats à la bombe survenus dans plusieurs villes d'Irak, selon des sources policières et médicales.

Près d'une trentaine d'attentats à la bombe - dont au moins 12 avec des voitures piégées - ont été perpétrés à Bagdad, Hilla, Kerbala, Azizia, Balad, Bakouba et Mossoul.

Trois attaques à main armée ont également été rapportées à Bagdad, selon une source au ministère de l'Intérieur, citée par l'AFP. À Bakouba, neuf bombes ont explosé dans différents endroits de la ville, faisant quatre morts et sept blessés.

L'attaque la plus meurtrière a eu lieu à Hilla, à 95 km au sud de la capitale, où deux voitures piégées qui ont explosé près de restaurants fréquentés par des policiers ont fait 19 morts et 38 blessés.

À Bagdad, la capitale, près d'une dizaine de bombes visant des pèlerins chiites ont explosé dans différents quartiers de la ville. Le bilan de ces attaques est d'au moins 19 morts et d'une cinquantaine de blessés, selon ces mêmes sources.

Il s'agit de la troisième vague d'attentats contre la capitale irakienne cette semaine lors du pèlerinage annuel commémorant la mort de l'imam El-Kadhim. Il s'agit également du plus lourd bilan depuis le 20 mars dernier, où au moins 44 personnes avaient été tuées dans une série d'attentats frappant 14 villes le jour du neuvième anniversaire de l'invasion américaine en Irak.

Radio-Canada.ca avec AFP, Reuters et Associated Press