Le tribunal de Milan

Un Français, deux Allemands et une Américaine, accusés d'avoir organisé l'enlèvement d'enfants de couples divorcés pour le compte de parents privés du droit de garde, ont été arrêtés pour association de malfaiteurs, a indiqué mercredi l'agence Ansa.

Le Français arrêté, Olivier Karrer, est président de l'association Conseil européen des enfants du divorce (CEED), dont les trois autres personnes arrêtées feraient également partie.

L'enquête menée par les procureurs milanais Pietro Forno, Luca Gaglio et Giancarla Serafini, a débuté en mars 2011 avec l'arrestation de Marinella Colombo, une Milanaise qui s'est battue durant des années pour récupérer ses deux enfants, dont la garde avait été attribuée par un tribunal de Munich à son ex-mari allemand.

Marinella Colombo, condamnée par un tribunal de Milan pour enlèvement de mineurs, avait été arrêtée alors qu'elle se préparait à fuir au Liban avec ses deux enfants cachés depuis un an en Slovénie.

Selon les enquêteurs, ce plan de fuite aurait été organisé par Olivier Karrer contre le versement d'une somme de 20.000 euros.

Olivier Karrer, l'Allemande Silvia Kalina et l'Américaine Kimberly Hines, auraient organisé et exécuté des enlèvements de mineurs à l'étranger (une dizaine de cas au total).

Olivier Karrer aurait ainsi agi "sous le couvert de l'activité légale de l'association CEED, qui opère formellement au niveau international de manière licite en menant des campagnes de sensibilisation de l'opinion publique à la garde d'enfants de divorcés de nationalités diverses, notamment allemande".

Selon les enquêteurs, l'association de délinquants était ainsi "dotée de moyens financiers et d'appuis logistiques dans divers pays européens et hors UE pour soustraire contre rémunération des mineurs faisant l'objet d'un contentieux entre parents de nationalités différentes".

Les enquêteurs, qui font notamment état d'une véritable "obsession" des personnes arrêtées envers les services allemands à l'enfance, ont aussi travaillé sur des cas n'impliquant pas des parents allemands.

Kimberly Hines, interrogée par le parquet de Milan, a été déjà libérée avec l'accord du parquet. La quatrième personne arrêtée est un Allemand, Bjorn Schallmey.

© 2012 AFP