Egypte: Mohammed Morsi commence ses consultations pour la formation d'un gouvernement

Mohammed Morsi. Fredrik Persson / The Associated Press

CAIRO - Mohammed Morsi, proclamé vainqueur dimanche de l'élection présidentielle en Egypte, a entamé lundi au Caire ses consultations pour la formation de son équipe et d'un nouveau gouvernement.

Candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, 60 ans, l'a emporté avec plus de 13,2 millions des voix (51,7, contre 12,3 millions de voix (48,3%) à Ahmed Shafiq, dernier Premier ministre du président déchu Hosni Moubarak.

Selon Yasser Ali, un porte-parole de son équipe de campagne, Mohammed Morsi s'est installé dans les bureaux de la présidence et a entamé ses consultations, soulignant que la formation d'un gouvernement de coalition nationale constituait sa priorité.

Cela "prendra du temps", a expliqué Yasser Ali. Les affaires courantes, a-t-il ajouté, devraient d'ici là être assurées par l'administration mise en place par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) au pouvoir depuis la chute de Moubarak en février 2011.

Lors d'un discours à la télévision dimanche soir, Mohammed Morsi s'est présenté comme le "président de tous les Egyptiens". Il s'est dit porteur d'un "message de paix" et assuré que l'Egypte honorerait "tous les traités internationaux". A Washington, le président Barack Obama a téléphoné à M. Morsi pour le féliciter de sa victoire et réaffirmer le soutien des Etats-Unis à la transition démocratique en Egypte, selon la Maison Blanche.

En Israël, qui a signé en 1979 un traité de paix avec l'Egypte, le Premier ministre Benyamin Nétanyahou a déclaré respecter les résultats du processus démocratique. L'Etat hébreu, a-t-il ajouté, espère poursuivre "la coopération avec le gouvernement égyptien sur la base de l'accord de paix signé entre les deux pays, ce qui est de l'intérêt des deux peuples et contribue à la stabilité régionale". AP

pyr-ll/v