BEYROUTH - Un important imam iranien a affirmé que les femmes qui s'habillaient et se conduisaient de manière légère étaient responsables des tremblements de terre, ont rapporté lundi les médias iraniens.

"Il y a beaucoup de femme qui ne s'habillent pas décemment (...) qui détournent les jeunes hommes du droit chemin, corrompent leur chasteté, ce qui augmente les tremblements de terre", a déclaré l'hodjatoleslam Kazem Sedighi, imam de Téhéran chargé de la prière du vendredi, lors de son dernier prêche.

"Que pouvons-nous faire pour éviter d'être enfouis sous les décombres? Il n'y a pas d'autre solution que de trouver refuge dans la religion et d'adapter nos vies aux codes moraux de l'islam", selon ses propos rapportés par les médias iraniens. "Une autorité divine m'a dit de demander au peuple le repentir. Pourquoi? Parce que des catastrophes nous menacent", a-t-il poursuivi.

La loi islamique en vigueur en Iran oblige les femmes à se couvrir des pieds à la tête, mais elles sont beaucoup, notamment chez les jeunes, à ignorer certaines des dispositions les plus strictes et à porter des vestes cintrées et des foulards révélant une grande partie de leurs cheveux.

L'Iran est un des pays les plus soumis aux séismes. Les sismologues estiment depuis une vingtaine d'années que Téhéran sera frappée par un tremblement de terre dévastateur dans un avenir proche. Certains ont même suggéré de déplacer la capitale vers une zone moins sensible, la ville étant située au carrefour de plusieurs failles, dont une de 80km de long.