- Algérie : un gendarme tué dans un attentat terroriste

Un attentat-suicide contre le quartier général de la gendarmerie d'Ouargla, située à 800 km au sud d'Alger, a tué un gendarme et en a blessé trois autres, vendredi, en Algérie. Le terroriste a lancé son véhicule sur l'entrée principale du poste de la gendarmerie vers 5 h 15, heure locale.

« L'attentat a été perpétré tôt le matin par un terroriste qui voulait foncer vers l'entrée principale du commandement de secteur de la gendarmerie à bord d'une voiture de type Toyota », a annoncé un communiqué de la Gendarmerie nationale.

Un échange de tirs a suivi l'irruption de la voiture du terroriste. « Devant la riposte rapide des gendarmes, le véhicule a heurté les obstacles placés à l'entrée principale du siège avant d'exploser », a déclaré le ministère de la Défense par voie de communiqué.

L'explosion a provoqué l'effondrement d'une partie de l'édifice entraînant la mort d'un gendarme. « L'explosion a causé le décès d'un gendarme en poste et la blessure de trois éléments », a confirmé le ministère de la Défense. Le ministère ne précise pas si le terroriste a été tué.

La ville d'Ouargla compte près de 150 000 habitants.

Un attentat similaire est survenu le 2 mars dernier. Il visait le quartier général de la gendarmerie de Tamanrasset, à 1200 km au sud d'Alger, et avait fait 23 blessés, dont 15 gendarmes, 5 pompiers et 3 civils. Le Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest avait revendiqué cet attentat dans un communiqué diffusé à partir du Mali.

Radio-Canada.ca avec AFP et Associated Press