Photo de la grille qui sépare les quartiers des femmes et des hommes prise le 16 novembre 2010 à la maison d'arrêt de Strasbourg (est)

Un Zimbabwéen comparaissant en justice pour cambriolage a demandé à être emprisonné à vie, estimant que la vie était nettement meilleure derrière les barreaux, a rapporté mardi la presse gouvernementale.

Lovemore Manyika, 22 ans, a écrit sur un bout de papier qu'il voulait rester pour toujours en prison lors de négociations théoriquement destinées à atténuer la peine, après avoir été reconnu coupable, selon le quotidien The Herald.

"La vie en prison est meilleure que la vie dans les rues. Puis-je avoir la prison à vie?", a-t-il écrit dans cette note, lue par le procureur.

Mais la cour a condamné à trois ans de prison le jeune homme, un récidiviste, qui avait cambriolé un appartement où il avait dérobé divers appareils électroniques et 1.800 dollars en liquide.

Il ne fera que six mois fermes s'il rembourse 1.956 dollars, a précisé le journal.

Les prisons zimbabwéennes sont régulièrement pointées du doigt par les organisations de défense des droits de l'homme qui dénoncent notamment la surpopulation carcérale et le manque de nourriture.

© 2012 AFP