Des avions de l'escadrille brésilienne Fumaça en représentation à Buenos Aires, en mai 2010

L'armée de l'air brésilienne a provisoirement suspendu un pilote de chasse qui, lors d'une cérémonie officielle à Brasilia, avait volé trop vite, faisant exploser de nombreuses vitres de la présidence et de la Cour suprême.

"Le pilote a été temporairement écarté de ses activités (...) et pourrait faire l'objet de sanctions", a annoncé l'armée de l'air dans un communiqué.

L'incident s'est produit dimanche lors d'un hommage au drapeau et aux 60 ans de l'escadrille Fumaça (fumée), la section de voltige de l'armée dont les figures acrobatiques avaient attiré de nombreux spectateurs.

Un des appareils "a dépassé la vitesse adéquate pour ce type de mission, atteignant environ 1.100 km/h. Il n'a pas franchi le mur du son mais le déplacement d'air fut suffisant pour briser les vitres", a expliqué l'armée de l'air qui a écarté tout risque d'accident.

Le palais présidentiel du Planalto et la Cour suprême sont situés sur la grande avenue qui traverse le centre de Brasilia et sur laquelle sont situés les principaux ministères. Une centaine de vitres ont pu être cassées, selon la presse locale. Le journal Correio Brasiliense a estimé que les dégâts pourraient dépasser 40.000 dollars.

© 2012 AFP