Vue aérienne de la plage de Biarritz

Un Londonien de 34 ans qui voulait rejoindre l'Amérique à la nage au départ de la grande plage de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) samedi après-midi a été prié par les secouristes de rebrousser chemin, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

"C'est une histoire un peu loufoque, a expliqué à une correspondante de l'AFP, le capitaine de gendarmerie Laurent Saintespes, chef de la base aérienne de Biarritz. Il faut avoir un peu d'humour à l'heure où les Jeux Olympiques se déroulent à Londres".

Vers 15h30, les maîtres nageurs sauveteurs (MMNS) de la grande plage à Biarritz ont aperçu dans l'océan un nageur qui se dirigeait vers l'ouest au-delà des 300 mètres réglementaires de baignade.

"Ils l'ont perdu de vue et nous ont appelé pour lui porter secours", a expliqué le capitaine de gendarmerie.

L'homme, décrit comme naïf, a été rejoint rapidement par le plongeur de l'hélicoptère de la gendarmerie à 600 m du bord de mer.

"Notre plongeur lui a expliqué que rejoindre l'Amérique à la nage n'était pas une bonne idée, a précisé le capitaine. Il a répondu qu'il était un bon nageur et qu'il était en pleine forme".

Rejoint au même moment par un paddle-board des MNS, le Londonien a enfin pris conscience de la réalité et a regagné le rivage hissé sur la planche.

"Selon les MNS, le nageur aurait été victime d'une bonne blague, a précisé le capitaine Saintespes. Des amis lui auraient dit que s'il nageait en direction de l'Amérique, un bateau le récupérerait. "

"Cette histoire insolite aurait pu être dramatique, ce nageur pour le moins un peu crédule ne portait pas d'équipement particulier dans une eau à 22°C avec des creux de 1,40 m" a-t-il raconté.

© 2012 AFP