Une vue générale du stade de Wembley à Londres prise le 29 juillet 2012 lors du match de football Sénégal-Uruguay

Les policiers chargés de la surveillance du stade de Wembley, où ont lieu certains matches du tournoi olympique de football, ont avoué lundi avoir... perdu les clefs du site à l'occasion d'une visite de sécurité avant le début des JO.

Scotland Yard a été saisi de cet incident mais les organisateurs (Locog) ont affirmé que la sécurité du site n'avait à aucun moment été affectée.

Le Locog a également souligné que les clefs égarées étaient celles de portes intérieures, ajoutant que les serrures avaient été changées dans la foulée.

"Mardi matin (ndlr: 24 juillet), des policiers déployés au stade de Wembley ont signalé que des clefs, dont ils se servaient pour fouiller à l'intérieur (du site), étaient manquantes", a expliqué une porte-parole de la police.

Une enquête a été ouverte pour savoir s'il s'agissait d'un "acte de malveillance", a-t-elle ajouté, insistant sur le fait que ce n'était pas le cas. "Il n'y a absolument aucun risque concernant la sécurité du stade car des mesures ont été immédiatement prises pour sécuriser tous les secteurs importants du site".

Un porte-parole des Jeux a lui aussi souligné que la sécurité du stade de Wembley n'avait pas été compromise: "c'étaient les clefs (de portes) intérieures, les serrures ont été changées".

© 2012 AFP