Manifestation de militants anti-gavage le 12 juillet 2012 à Paris

Des militants anti-gavage ont demandé symboliquement jeudi "l'asile politique pour les canards français" à la Californie, qui vient d'interdire la vente de foie gras, et salué cette décision "exemplaire" devant l'ambassade des Etats-Unis à Paris.

"On voulait dire bravo à la Californie ! Honte à la France ! Et merci pour tous les canards épargnés", a expliqué Johanne Mielcarek, porte-parole de la petite poignée de manifestants de l'association de protection animale L214 présents, dont l'un déguisé en canard géant.

Après des années de tractations, une loi est entrée en vigueur le 1er juillet en Californie interdisant la vente de foie gras au nom du bien-être animal.

"Les canards sont désormais protégés de gavage en Californie, donc notre pauvre canard français est venu symboliquement demander l'asile politique" à cet Etat, a-t-elle poursuivi.

Selon le Comité interprofessionnel du foie gras (CIFOG), l'impact de l'interdiction californienne est quasi nulle, les exportations de France vers les Etats-Unis étant tombées de 13 à 5 tonnes en quatre ans, du fait des contraintes vétérinaires et sanitaires américaines.

Les professionnels français du secteur ont néanmoins demandé au gouvernement d'intervenir, jugeant que cette interdiction pourrait être contraire aux règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

© 2012 AFP