La couronne impériale d'apparat (c) et l'épée d'apparat (d) présentés au palais de Westminster, à Londres, le 9 mai 2012

Une pétition, lancée en amont du festival Les Accroche-Coeurs d'Angers et réclamant la remise aux Angevins de l'intégralité des joyaux de la Couronne d'Angleterre, ambitionne de réunir 800.000 signataires, soit la population du Maine-et-Loire, d'ici au 9 septembre, a-t-on appris auprès des organisateurs du festival.

"En compensation de la spoliation des droits de la dynastie angevine et de l'assassinat politique de son ultime descendant direct, les signataires exigent que le Royaume-Uni remette aux Angevins, héritiers moraux des Plantagenêts, l'intégralité des Joyaux de la Couronne d'Angleterre", avance cette pétition, mise en ligne sur le site Internet de la ville d'Angers, en référence à l'exécution en 1499 d'Édouard, dernier héritier de la dynastie des Plantagenêts.

Issue de la première lignée des comtes d'Anjou, cette célèbre dynastie (Henri II, Richard Coeur de Lion...) fit valoir ses droits sur le trône d'Angleterre, du milieu du 12ème siècle jusqu'à la fin du 15ème siècle et l'accession des Tudors qui firent décapiter son dernier descendant direct.

"Même sous la torture, je ne dirais pas que c'est une blague. Cette demande est légitime sur le plan de l'héritage moral", sourit Calixte de Nigremont, l'artiste à l'origine de cette pétition, destinée à faire le buzz autour du festival.

Un objectif qui semble en passe d'être atteint... Outre-Manche, où l'information a été reprise par des centaines de sites et blogs, provoquant autant de réactions amusées que vindicatives.

Le festival de théâtre de rue Les Accroche-Coeurs, dont ce sera la 14e édition en septembre, draine chaque année entre 150.000 et 200.000 spectateurs, selon ses organisateurs. L'an passé, un autre défi loufoque y avait consisté en une lecture durant trois jours non-stop de l'oeuvre de Tolstoï, Guerre et Paix.

© 2012 AFP