- Magnotta en route vers le Canada à bord d'un avion militaire

Luka Rocco Magnotta, accusé d'avoir tué et démembré un étudiant chinois à Montréal fin mai, doit arriver à l'aéroport Montréal-Mirabel vers 19 h à bord d'un avion militaire canadien, escorté par des policiers, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le SPVM doit effectuer un point de presse à cette occasion.

Dans un communiqué conjoint diffusé plus tôt lundi, les ministres fédéraux de la Justice, Rob Nicholson, et de la Sécurité publique, Vic Toews, ont confirmé que Luka Rocco Magnotta était extradé d'Allemagne par transport militaire, sous escorte du SPVM.

En raison de problèmes techniques, le départ de l'avion avait été retardé.

L'accusé était détenu à Berlin, en Allemagne, en attendant son renvoi au Canada.

Le jeune homme de 29 ans, originaire de la région de Toronto, est accusé du meurtre de Lin Jun. Le crime aurait été commis dans le petit appartement que le suspect occupait dans le quartier Côte-des-Neiges. L'accusé aurait mis en ligne la vidéo macabre de son meurtre.

Il avait été capturé le 4 juin, après dix jours de cavale, dans un café Internet de Berlin, grâce à un employé de l'établissement qui l'avait reconnu. Sa photographie avait été affichée sur le site web d'Interpol, car il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international.

« La coopération entre notre gouvernement et la communauté internationale a rapidement permis le retour au pays de cet individu afin qu'il réponde de ses actes devant la justice. Il est important que les Canadiens aient l'assurance que ceux qui sont accusés de crimes graves feront face à la justice dans toute sa rigueur », peut-on lire dans le communiqué des ministres.

Rappelons qu'un pied de la victime avait été envoyé aux locaux du parti conservateur à Ottawa, tandis qu'un colis contenant une main, destiné au Parti libéral, avait été intercepté par Postes Canada, fin mai. Le torse de la victime avait été trouvé dans une valise près de l'immeuble où le meurtre a été commis.

Une semaine plus tard, deux écoles de Vancouver avaient reçu des colis contenant un pied et une main.

La semaine dernière, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) affirmait que des résultats de tests d'ADN ont prouvé que les restes humains retrouvés à Ottawa, à Montréal et à Vancouver étaient bien ceux de Lin Jun.

Les policiers recherchent toujours la tête de la victime.

Luka Rocco Magnotta est accusé par la Couronne de meurtre prémédité, d'outrage à un cadavre et de harcèlement criminel envers le premier ministre canadien Stephen Harper. Pour se conformer aux exigences d'un mandat international, trois autres accusations ont été déposées contre Magnotta, soit corruption de moeurs, profération de menaces et utilisation de la poste pour livrer quelque chose d'obscène.

L'accusé ne s'était pas opposé à son extradition vers le Canada.

Radio-Canada.ca avec CBC