www.radio-canada.ca (© Copyright : © Société Radio-Canada. Tous droits réservés.)
Mis à jour le: 27 septembre 2012 04:51 | par François Messier, www.radio-canada.ca

- Lino Zambito témoigne à la commission Charbonneau



- Lino Zambito témoigne à la commission Charbonneau

La majorité des entrepreneurs spécialisés dans l'excavation, les égouts et le génie civil qui obtiennent des contrats avec la Ville de Montréal ont été aperçus au Consenza lors de l'opération Colisée, a affirmé jeudi un enquêteur de la commission Charbonneau appelé à la barre des témoins, Eric Vecchio.

« Ce qu'on avance, c'est que la majorité des entrepreneurs, qui font affaire ici, à Montréal, dans le milieu de l'excavation, des égouts, dans le fond, qui obtiennent des contrats publics... Sur une dizaine, on en a six au moins qui se présentent au Consenza », a laissé tomber l'enquêteur, lors de son contre-interrogatoire.

Il a ajouté par la suite : « Si on fait le parallèle avec le nombre d'entrepreneurs qui font des travaux en génie civil à Montréal, présentement, une bonne partie [d'entre eux] étaient présents à ce party -là », dans une référence à la fête tenue le 24 décembre 2005 au Consenza, le quartier général du clan sicilien. Cette fête a été filmée par la GRC lors de l'opération Colisée.

M. Vecchio a fait ces déclarations au moment où l'avocat de l'Association de la construction du Québec, Me Daniel Rochefort, suggérait au témoin que les entrepreneurs aperçus au Consenza ne constituaient qu'une faible proportion des entrepreneurs licenciés auprès de la Régie du bâtiment du Québec.

Devant l'insistance de Me Rochefort, la commissaire Charbonneau est intervenue pour lui dire : « Il [Vecchio] vous dit que si vous parlez d'une façon générale, vous avez raison. Mais si vous parlez des contrats publics, la majorité de ceux qui obtiennent des contrats publics dans les égouts ou l'asphalte et l'excavation se retrouve au Consenza. »

Plus tôt dans la journée, M. Vecchio avait énuméré une liste de 68 entreprises dont des véhicules ont été aperçus pendant l'opération Colisée dans le stationnement du bâtiment commercial abritant le Consenza. Ces véhicules ont été identifiés grâce aux plaques d'immatriculation notées par la GRC (voir notre couverture en direct ci-bas pour plus de détails).

M. Vecchio a admis qu'on ne pouvait pas déduire que les conducteurs de ces véhicules se rendaient nécessairement au Consenza, puisque le bâtiment commercial où il se trouvait comptait cinq, six ou sept commerces.

La Ville intéressée par les contrats de Mivela et Catania

L'avocat de la Ville de Montréal, Me Martin Saint-Jean, a voulu revenir en contre-interrogatoire sur les firmes Catcan et Mivela, dont les dirigeants ont été aperçus au café Consenza lors de l'opération Colisée.

« Si je vous disais que sur une période de trois ans, entre 2006 à 2009, environ 80 % des contrats octroyés étaient à l'entreprise Catcan, est-ce que c'est quelque chose qui vous surprendrait? », a demandé Me Saint-Jean.

« Non, ça ne me surprend pas. », a répondu l'enquêteur de la commission. Il avait précédemment glissé que, selon les informations recueillies lors d'enquêtes, « l'arrondissement était réservé à Catcan ».

Me Saint-Jean a aussi demandé à M. Vecchio s'il savait qu'à partir de 2004-2005, l'entreprise Mivela avait obtenu « plusieurs dizaines de contrats de plusieurs dizaines de millions de dollars » à la Ville de Montréal.

« Oui, ça c'est à ma connaissance, a répondu le témoin. « Je pourrais vous rajouter en plus que la fille de M. Milioto travaillait à la Ville de Montréal à titre d'ingénieur durant une certaine période. Elle a maintenant quitté. »

Lorsque Me Saint-Jean lui a demandé ce qu'il voulait inférer en disant cela, M. Vecchio a répondu : « Elle avait quand même son entrée à la Ville de Montréal, à titre d'ingénieure ».

Paolo Catania du groupe Catcan a été vu lors des bandes vidéo filmées le 24 décembre au Consenza. On ne l'a cependant pas vu remettre de l'argent à quiconque.

Nicolo Milioto, qui a dirigé Mivela jusqu'à tout récemment, a cependant été décrit par M. Vecchio comme un intermédiaire entre les entrepreneurs en construction et le clan Rizzuto. Il a été aperçu 236 fois au Consenza lors de l'opération Colisée.

Le témoignage de l'enquêteur de la commission avait commencé avec la présentation d'une dernière vidéo filmée au Consenza le 24 décembre 2005. On pouvait y voir Nicolo Rizzuto père, Frank Arcadi, Rocco Sollecito, Moreno Gallo, Tony Mucci dans le bureau situé au fond du café, et s'échanger de l'argent.

Mercredi la commission avait présenté d'autres bandes vidéo filmées en 2004 et 2005 pendant l'opération Colisée. Elles montraient notamment que quatre entrepreneurs en construction de la région de Montréal sont venus porter de l'argent au café Consenza, et que cet argent était redistribué parmi les têtes dirigeantes de la famille, soit Nicolo Rizzuto père, Vito Rizzuto, Paolo Renda, Rocco Sollecito et Frank Arcadi.

Une requête du DPCP débattue en après-midi

Cet après-midi, la commission d'enquête sur l'industrie de la construction a entendu une requête en non-publication déposée par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Trois avocats mandatés par les médias, dont Radio-Canada, La Presse , The Gazette , Quebecor Media, le Globe and Mail , CTV et Global, ont été entendus par la commission.

Recherche de Image pour - Lino Zambito témoigne à la commission Charbonneau sur Bing
Image
Précédent 1 de 1 Suivant
loading

Recommandés dernièrement