- Annonces estivales hors du commun du gouvernement Charest

Le gouvernement Charest a annoncé ou confirmé des contributions financières totalisant plus de 445 millions de dollars depuis le début de juin, un montant particulièrement élevé en période estivale.

Au moment où le premier ministre laisse de moins en moins de doute sur son intention de déclencher des élections au cours des prochaines semaines, la multiplication des annonces par les ministres libéraux soulève des critiques quant à l'utilisation de fonds publics à des fins partisanes.

Par exemple, au cours des six dernières semaines, plusieurs ministres ont procédé à 14 annonces ou confirmations de prêts et subventions d'une valeur de quelque 170 millions de dollars par l'entremise d'Investissement Québec, tandis que les 3 annonces impliquant la société d'État au cours de la même période l'an dernier n'ont pas atteint les 3 millions de dollars.

En plus des sommes annoncées par l'entremise d'Investissement Québec au cours des dernières semaines, le gouvernement Charest a notamment annoncé :

  • 200 millions $ d'investissement pour soutenir le développement d'infrastructures dans les villes situées sur le territoire du Plan Nord;
  • 58 millions $ pour la relance de Mine Jeffrey d'Asbestos,
  • 12,1 millions $ pour l'amélioration des installations de deux établissements de Louis-Hébert;
  • 3,5 millions $ au Bureau de promotion des produits du bois du Québec (QWEB);
  • 1,8 million $ en vue de maintenir les efforts déployés dans la lutte contre les gangs de rue.

Jean Charest a par ailleurs annoncé vendredi à Gaspé l'installation de 700 MW d'énergie éolienne au Québec. « Au moins 30 % du coût des éoliennes doit être dépensé dans la région de la Gaspésie et de la MRC de Matane et 60 % des coûts globaux au Québec », a indiqué le premier ministre.

Au moins cinq ministres et deux députés participaient à d'autres annonces au cours de la journée.

« Je ne suis pas en campagne », soutient Jean Charest

Bien que les annonces du gouvernement soient de plus en plus perçues comme un moyen de dorer l'image du Parti libéral du Québec en période préélectorale, Jean Charest s'en défend.

« On fait des annonces parce qu'on est le gouvernement du Québec, mais on n'est pas en campagne », a affirmé jeudi M. Charest. « Je suis le premier ministre du Québec et je ne m'arrête pas d'être le premier ministre. On prend des décisions et on ne se prive pas de les rendre publiques », a-t-il soutenu.

Pour me joindre :

bruno.maltais@radio-canada.ca

Suivre @BrunoMaltais seo_keywordsGrands titres,charest,annonce,juillet