Afrique - Un attentat dans une église nigériane fait 15 morts

Dix-neuf personnes ont été tuées lorsque des hommes armés ont attaqué une église évangéliste du centre du Nigeria, près de la ville d'Okene, ont annoncé mardi des responsables locaux.

Les victimes « assistaient à l'office normal de lundi soir lorsque le temple a été attaqué. Sur place, nous avons vu 15 personnes mortes, dont le pasteur l'église », a déclaré le lieutenant-colonel Gabriel Olorunyomi, chef de la force militaire commune (JTF) de l'État de Kogi, où s'est produit l'attentat.

Quatre autres personnes ont succombé à leurs blessures, a-t-il précisé. L'attaque de la Deeper Life Bible Church n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Les attentats se multiplient depuis trois ans au Nigeria. Une autre église d'Okene avait d'ailleurs été visée par un attentat à la bombe le mois dernier, mais l'explosion n'avait pas fait de victimes.

Le groupe islamiste Boko Haram, dont de nombreux membres viendraient de l'État de Kogi, a revendiqué des dizaines d'attaques contre des églises du nord et du centre du pays au cours des dernières années, faisant plus de 1000 morts depuis l'été 2009.

Boko Haram s'oppose au gouvernement et veut instaurer un État islamique au Nigeria, où la charia, la loi islamique, serait appliquée strictement. Boko Haram signifie « l'éducation occidentale est un sacrilège » en haoussa, langue parlée dans le nord du pays.

Le Nigeria, avec ses 160 millions d'habitants, est le pays le plus peuplé et le premier producteur de pétrole du continent africain. Il compte sensiblement autant de musulmans, majoritaires dans le nord, que de chrétiens, plus nombreux dans le sud.

Radio-Canada.ca avec AFP, Reuters et Al-Jazira