La Bourse de Toronto clôture en hausse

Frank Gunn / La Presse Canadienne

TORONTO - La Bourse de Toronto a bondi mardi pour atteindre un sommet de deux mois, dans l'espoir que les banques centrales entreprennent des actions pour garder la fragile reprise économique mondiale sur les rails.

L'indice composé S&P/TSX a grimpé de 252,19 points pour atteindre 11 848,75 points, les courtiers ayant en outre bien accueilli les plus récentes données sur les commandes passées auprès des fabricants américains.

La Bourse de croissance a avancé de 34,5 points à 1225,49 points.

Les titres du secteur de l'énergie ont grandement contribué à la progression du parquet, le cours du pétrole ayant pris mardi près de 4 $ US le baril.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,55 cent US à 98,77 cents US.

Les marchés new-yorkais ont clôturé en hausse, au terme d'une séance écourtée. Les marchés américains seront fermés mercredi pour le congé férié du jour de l'Indépendance.

Le département américain du Commerce a indiqué mardi que les commandes passées aux fabricants avaient grimpé de 0,7 pour cent en mai, après avoir encaissé deux mois de baisse consécutifs. Malgré tout, le secteur de la fabrication a ralenti jusqu'à maintenant cette année, en raison de la baisse de confiance des consommateurs et des entreprises et de la faiblesse de la demande mondiale.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a terminé la journée sur un gain de 72,43 points à 12 943,82 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 24,85 points à 2976,08 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 8,51 points à 1374,02 points.

Certains analystes s'attendent à ce que la Banque centrale européenne réduise son taux d'intérêt directeur d'un quart de point plus tard cette semaine et à ce que la Banque d'Angleterre augmente sa masse monétaire.

«La BCE va vraisemblablement réduire son taux de 25 points de base. Je crois que c'est ce qui est attendu par les marchés», a observé Sadiq Adatia, chef des investissements chez Placements mondiaux Sun Life.

«Je crois que c'est une bonne décision, cela aide à signaler aux marchés que les choses vont aller un peu mieux, et puis, il faut bien l'admettre, ils ont besoin de quelque chose de positif.»

D'autres espèrent aussi que le Japon et la Chine annonceront des nouvelles mesures de relance.

Les marchés ont en outre apprécié que les leaders européens semblent finalement vouloir trouver une solution à la crise de la dette. Rassemblées pour un sommet à la fin de la semaine dernière, ceux-ci ont élaboré des plans qui permettre de croire qu'ils veulent vraiment restaurer la confiance dans la zone euro.

Entre autres choses, un plan permettrait aux fonds de sauvetage européens de faire parvenir de l'argent directement aux banques européennes en difficulté, plutôt que de faire des prêts aux gouvernements afin que ces derniers ne viennent en aide aux banques. Un tel fonctionnement permettrait d'aider les banques sans que cela n'augmente la dette des pays.

Les attentes vis-à-vis des banques centrales ont aidé à faire grimper le cours du pétrole brut, lequel a pris 3,91 $ US à 87,66 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Mais cette hausse du prix de l'or noir est aussi attribuable aux inquiétudes vis-à-vis de l'Iran, qui a effectué lundi de nouveaux tests de missiles au lendemain de la mise en place d'un embargo américain et européen sur son pétrole. L'Iran a aussi menacé de bloquer un passage du golfe Persique essentiel au commerce du pétrole en réponse à l'embargo.

Le secteur torontois de l'énergie a progressé de 3,28 pour cent. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a gagné 1,27 $ à 30,71 $, tandis que celle de Cenovus Energy (TSX:CVE) a pris 1,60 $ à 33,97 $.

Le secteur des métaux de base s'est apprécié de 4,15 pour cent, stimulé par le cours du cuivre, qui a grimpé de 7 cents US à 3,54 $ US la livre à New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a avancé de 1,24 $ à 32,77 $, tandis que celui de First Quantum Minerals (TSX:FM) s'est adjugé 1,08 $ à 19,08 $.

Les actions des sociétés aurifères ont pris plus de trois pour cent dans l'ensemble, le cours du lingot d'or ayant gagné 24,10 $ US à 1621,80 $ US l'once. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) s'est emparée de 1,15 $ à 39,50 $ et celle de Goldcorp (TSX:G) a pris 1,57 $ à 39,90 $.

Le secteur de la finance a pour sa part progressé de 1,26 pour cent, aidé par l'action de la Banque Royale (TSX:RY), laquelle a avancé de 93 cents à 53,09 $, et par celle de la Financière Manuvie (TSX:MFC), qui a gagné 27 cents à 11,36 $.