Hausse des mises en chantier aux États-Unis

Mel Evans / The Associated Press

WASHINGTON - Le nombre de mises en chantier aux États-Unis pendant le mois de juin a été le plus important en près de quatre ans, autre preuve d'une timide reprise dans le secteur immobilier.

Le département américain du Commerce a annoncé mercredi que les mises en chantier avaient gagné 6,9 pour cent entre mai et juin pour atteindre le nombre annuel corrigé des variations saisonnières de 760 000.

Il s'agit du plus grand nombre à ce chapitre depuis octobre 2008.

Les mises en chantier de maisons individuelles ont augmenté pour un quatrième mois consécutif, atteignant leur meilleur niveau en deux ans. Les mises en chantier d'appartements, plus instables, ont également connu une hausse après avoir chuté en mai.

Le nombre de permis de construction délivrés, un bon indicateur des futures mises en chantier, a reculé de 3,7 pour cent en juin pour s'établir à 755 000, une baisse survenant après l'augmentation de 3,5 pour cent en mai.

Les permis délivrés pour les maisons individuelles ont atteint leur niveau le plus élevé depuis mars 2010 alors que ceux pour les appartements ont chuté.

Même si le nombre de mises en chantier et de permis délivrés demeure bien en deçà de ce que les économistes considèrent comme étant normal, les modestes gains affichés par le secteur immobilier constituent une exception dans le contexte économique plutôt morose des États-Unis.

Le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, a d'ailleurs insisté sur cette amélioration en présentant mardi au Congrès son rapport sur la situation économique du pays.

Si les nouvelles constructions ne représentent que 20 pour cent du marché de l'habitation, elles ont un impact majeur sur l'économie.

D'après les données de l'association américaine des constructeurs de maisons, chaque résidence bâtie créé en moyenne trois emplois pour un an et génère environ 90 000 $ en impôts.