Élections provinciales 2014
Mis à jour le: 10 août 2012 13:50 | par Lia Lévesque, La Presse Canadienne, thecanadianpress.com

Legault cesserait a priori d'exploiter l'amiante



Legault cesserait a priori d'exploiter l'amiante

Francois Legault;. Graham Hughes / La Presse Canadienne

SAINT-CÉLESTIN, Qc - À la lumière des études sur les dangers pour la santé de l'amiante, François Legault pense qu'il faudrait «a priori» cesser l'exploitation de ce minerai.

De passage à Saint-Célestin, au Centre-du-Québec, le chef de la Coalition avenir Québec s'est aussi dit étonné de voir que le gouvernement du Québec, qui offre habituellement des garanties de prêts, a plutôt offert directement un prêt de 58 millions $ pour la relance de la mine Jeffrey à Asbestos.

«C'est un peu surprenant que le gouvernement du Québec, qui fait habituellement des garanties de prêts, dans le cas de la mine Jeffrey a fait un prêt direct. Moi, ça fait longtemps que je n'ai pas vu ça», a commenté M. Legault.

Il suppose que Québec a dû agir ainsi parce que les institutions financières se sont montrées tièdes à l'idée d'embarquer dans ce projet de relance. «On peut penser que c'est parce qu'il n'y a aucune banque qui voulait mettre son nom sur un prêt à une mine dans le domaine de l'amiante», a avancé le chef caquiste.

Il ne penche donc pas pour la poursuite de l'exploitation des mines d'amiante. «On aurait souhaité avoir toutes les études. Il semble y avoir un danger réel à l'utilisation de l'amiante. Moi je pense qu'il faut compléter les études, mais, a priori, je pense qu'il faut cesser d'exploiter l'amiante.»

Plus tard dans la journée, cette fois à Notre-Dame-du-Bon-Conseil, M. Legault a précisé que comme une entente avait déjà été signée entre Québec et des gens d'affaires désireux de relancer la mine Jeffrey, il n'aurait guère le choix de respecter la signature du gouvernement.

«Il faut être prudent. On n'est pas une république de bananes. S'il y a déjà une entente signée, le nouveau gouvernement va respecter les ententes qui sont déjà signées. Mais je vous dis que c'est un peu spécial d'avoir fait ce prêt-là directement», a ajouté M. Legault.

La campagne électorale sur Twitter