Soderbergh pourrait cesser de réaliser des films

Steffi Loos / The Associated Press

LOS ANGELES, États-Unis - Le décompte est amorcé pour Steven Soderbergh. Avec la sortie en salle de «Magic Mike», vendredi, le réalisateur n'a plus que deux autres films à terminer avant «de s'éclipser pour un moment».

Le cinéaste de 49 ans prévoit prendre une pause de Hollywood, peut-être même de façon permanente.

Si tout va comme prévu, il commencera sa pause le jour de son 50e anniversaire, en janvier. Entre-temps, il mettra toute son énergie à tenter de terminer ses deux films.

«The Bitter Pill», un drame mettant en vedette Rooney Mara, Channing Tatum et Jude Law, est presque terminé, selon le réalisateur, tandis que le tournage de «Behind the Candelabra», un film biographique sur Liberace tourné pour HBO avec Michael Douglas, s'amorcera sous peu. Les deux films doivent sortir en 2013.

Soderbergh a déjà des idées de projets de peinture et de dessin. Il s'intéresse également à la photographie et au collage.

Le cinéaste affirme qu'il créera toujours, sauf qu'il «créera dorénavant autre chose».

Soderbergh croit que le matériel qui attire les cinéphiles a changé au cours de ses 27 ans de carrière.

«Le public américain ne semble plus intéressé par l'ambiguïté ou la complexité dans les personnages ou la narration, estime-t-il. Je parle en nombres, il y en a toujours quelques-uns (qui aiment ce genre de films), mais pas suffisamment pour (en) faire des succès.»

«Je crois que ces qualités sont maintenant vues à la télévision et que les gens qui souhaitent voir des histoires avec ces qualités regardent la télévision», a-t-il ajouté.

Selon lui, son retour dans l'industrie du divertissement pourrait donc se faire par la télévision. Il est cependant à l'aise avec l'idée de dire au revoir à la réalisation pour toujours.

«Ça me va, a-t-il dit. J'ai eu 27, 28 films. C'est suffisant.»