Le journaliste William Raspberry s'éteint

William Raspberry. Julia Ewan / The Associated Press

WASHINGTON - L'un des journalistes les plus lus de sa génération, William Raspberry, est décédé mardi à l'âge de 76 ans.

Ancien scribe du Washington Post et lauréat d'un prix Pulitzer, M. Raspberry était atteint d'un cancer de la prostate.

Il est mort à son domicile de Washington, a confirmé au Washington Post son épouse Sondra.

William Raspberry, qui est né dans le Mississippi à l'époque où la ségrégation raciale sévissait, a été chroniqueur pendant environ 40 ans. Ses articles paraissaient dans plus de 200 journaux. Il avait pris sa retraite en 2005.

En 1994, il est devenu le deuxième chroniqueur noir à remporter un prix Pulitzer dans sa catégorie. Ses textes primés s'intéressaient à des sujets allant de la violence en milieu urbain à l'héritage des défenseurs des droits civiques, en passant par les mutilations génitales des femmes en Afrique.

William Raspberry laisse dans le deuil sa mère de 106 ans, son épouse des 45 dernières années, trois enfants, un enfant qu'il avait accueilli comme famille d'accueil, une soeur et un frère.