Jennifer Lopez quitte «American Idol»

Jennifer Lopez, Steven Tyler, Randy Jackson, Ryan Seacrest. Danny Moloshok / The Associated Press

LOS ANGELES, États-Unis - Jennifer Lopez est la deuxième juge en autant de jours à annoncer son départ du populaire concours de chant télévisé «American Idol».

Son représentant, Mark Young, a confirmé vendredi que l'actrice et chanteuse quittait la célèbre émission diffusée à Fox après y avoir participé pendant deux ans.

Jeudi, Steven Tyler avait fait une annonce similaire.

Mme Lopez a informé l'animateur Ryan Seacrest de sa décision par téléphone durant son émission de radio.

«Je redoutais le moment où je devrais faire cet appel», a déclaré la star. «J'ai vraiment le sentiment que le temps est venu pour moi de retourner à ce que je faisais avant et que j'avais un peu mis de côté parce que j'adorais travailler pour 'American Idol'.»

M. Tyler a pour sa part affirmé dans un communiqué qu'il souhaitait faire passer le rock'n'roll avant l'émission même s'il s'y était beaucoup amusé.

«J'ai négligé mes premières amours, Aerosmith, et je suis maintenant de retour», a indiqué le chanteur dans un communiqué. Le groupe sera en tournée tout l'été et lancera un nouvel album à l'automne.

Ces deux défections signifient qu'«American Idol» n'a plus qu'un seul juge: Randy Jackson. Des rumeurs laissent toutefois entendre qu'il pourrait jouer un rôle différent pour la 12e saison, qui s'amorcera en janvier.

Deux noms reviennent souvent dans les spéculations au sujet des remplaçants de Jennifer Lopez et Steven Tyler: Mariah Carey et Adam Lambert, lui-même un ancien candidat.

M. Seacrest continuera d'agir comme animateur, lui qui a signé ce printemps un contrat de deux ans avec les producteurs.

Émission la plus populaire de la télévision américaine pendant près d'une décennie, «American Idol» a fait ses débuts avec Simon Cowell, Paula Abdul et Randy Jackson comme juges.

Ellen DeGeneres a également pris part à l'aventure le temps d'une saison, tout comme l'auteure et compositeure Kara DioGuardi.

L'arrivée de Mme Lopez et de M. Tyler avait permis de relancer l'émission, ce qui n'a toutefois pas empêché les cotes d'écoute de chuter.

La finale en mai dernier, durant laquelle Phillip Phillips a été déclaré grand gagnant, n'a attiré que 21,5 millions de télespectateurs. L'émission s'est d'ailleurs classée en deuxième position pour la saison 2011-2012 avec une moyenne de 20 millions de fidèles par semaine.

Ce déclin vient en partie de la compétition grandissante dans le domaine des concours de musique et de danse télévisés, mais aussi de la récente tendance d'«American Idol» à couronner des «gars blancs jouant de la guitare», comme l'ont souligné certains fans.

«American Idol» a notamment permis à Jennifer Hudson, Carrie Underwood et Kelly Clarkson de lancer leur carrière.