Houston dans «Sparkle»: l'importance de la 2e chance

T.D. Jakes. LM Otero / The Associated Press

NASHVILLE, États-Unis - Certaines des personnes ayant travaillé avec Whitney Houston sur le plateau de son dernier film disent avoir été inspirés par la performance de la chanteuse, qui prouve selon elles que tout le monde mérite une deuxième chance.

C'est vendredi qu'a pris l'affiche la nouvelle version du film «Sparkle», dans lequel Mme Houston interprète la mère de trois soeurs qui décident de former un groupe musical à l'époque du Motown et se retrouvent déchirées entre la gloire et des problèmes de toxicomanie.

C'est un thème qui a marqué l'existence de Whitney Houston. La vedette, qui aurait eu 49 ans le 9 août, s'est accidentellement noyée dans la baignoire de sa chambre d'hôtel en février et les autorités ont dit que sa consommation de cocaïne avait joué un rôle dans son décès.

L'évêque T.D. Jakes, l'un des producteurs du long-métrage, croit que le personnage de Mme Houston dans «Sparkle», une ancienne chanteuse devenue très pieuse qui élève ses filles strictement pour éviter qu'elles ne commettent les mêmes erreurs qu'elle, devrait être une source d'inspiration.

D'après lui, l'histoire du film montre que les rêves deviennent parfois réalité lorsqu'on est déterminé à les réaliser et que l'on ne baisse pas les bras.

De son côté, l'actrice et chanteuse Bre'ly Evans n'a pas oublié le conseil que lui a donné Whitney Houston durant le tournage. La star l'a invitée à dîner avec elle un jour et lui a dit d'utiliser tous les dons que Dieu lui avait donnés.

Mme Evans, qui joue la meilleure amie de Sparkle dans le film, a confié que cette remarque l'avait poussée à miser aussi ses talents musicaux et pas seulement sur son jeu.

Pour l'évêque Jakes, le personnage de Whitney Houston dans «Sparkle» et sa mort prématurée soulignent également l'importance de demander de l'aide et de reprendre sa vie en main avant qu'il ne soit trop tard.