Depp au Festival de Toronto pour «West of Memphis»

Michelle Siu / La Presse Canadienne

TORONTO - Même s'il dit ne pas se considérer comme une célébrité, Johnny Depp a associé son nom à une cause qui lui tient à coeur, samedi, en se présentant au Festival international du film de Toronto afin de soutenir un ami dans sa lutte pour obtenir justice.

La vedette de «Pirates des Caraïbes» a participé à une conférence de presse pour «West of Memphis», un nouveau documentaire sur trois adolescents condamnés à la prison à vie pour le meurtre sordide de trois garçons dans une petite ville de l'Arkansas en 1993.

Damien Echols — qui était aussi présent à la conférence de presse samedi — et ses deux amis ont passé 18 ans derrière les barreaux avant de réussir à recouvrer leur liberté l'an dernier.

Selon le documentaire réalisé par Amy Berg, le trio, surnommé «West Memphis Three», aurait été victime de policiers incompétents et de procureurs opportunistes cherchant à mousser leur carrière grâce à une condamnation très médiatisée.

M. Depp, qui a célébré la libération de M. Echols en l'emmenant se faire tatouer avec lui, a déclaré qu'il savait que toute l'affaire n'était qu'une horrible farce et que les trois adolescents maintenant adultes étaient innocents.

Il a ajouté que, d'après lui, les forces de l'ordre avaient probablement voulu trouver rapidement des coupables afin de rassurer et de calmer la population de West Memphis.

Mais avant qu'ils ne soient relâchés, Damien Echols, Jessie Misskelley et Jason Baldwin ont dû inscrire un plaidoyer de culpabilité dit «plaidoyer Alford», qui leur permet de maintenir leur innocence tout en reconnaissant l'existence de preuves suffisantes pour les condamner.

À ce jour, les trois hommes continuent à faire pression pour que le dossier soit officiellement rouvert afin d'être véritablement blanchis.

«Physiquement, nous sommes sortis de prison. Mais l'obligation d'accepter cet accord a un impact sur plusieurs aspects de nos vies. Nous ne sommes pas complètement libres», a expliqué M. Echols, ajoutant que les trois meurtres figuraient toujours à son casier judiciaire.

Le cinéaste Peter Jackson, qui a produit «West of Memphis» et contribué au financement de l'investigation privée ayant mené à la découverte de nouvelles preuves en faveur du trio, a également répondu aux questions des journalistes samedi par le biais du service de téléphonie internet Skype.

M. Jackson a confié qu'il n'excluait pas la possibilité de faire d'autres documentaires sur le cas des «West Memphis Three».

«Nous avons continué à ajouter du matériel au film même dans les jours précédant la date où il devait être terminé et, dans un certain sens, il n'est pas encore pas fini. L'histoire n'est pas finie et le dossier n'est pas classé», a indiqué le réalisateur de la trilogie «Le seigneur des anneaux».

«West of Memphis» prendra l'affiche le 25 décembre. Un livre écrit par Damien Echols, «Life After Death», sortira en librairie le 18 septembre.