70 citoyens reçoivent l'Ordre du Canada

Yannick Nezet-Seguin. Alex Brandon / The Associated Press

OTTAWA - Une brochette de Québécois du monde des arts et des affaires, comme le chef d'orchestre Yannick Nézet-Séguin et l'entrepreneur Lino Saputo, ont été nommés au sein de l'Ordre du Canada vendredi.

En tout, 70 Canadiens dont 20 Québécois recevront la distinction remise par le gouverneur général du Canada, qui vise à récompenser l'exemplarité des citoyens.

Yannick Nézet-Séguin, 37 ans, a été nommé compagnon de l'Ordre, le plus haut titre de la distinction, «pour sa contribution à la musique en tant que chef d'orchestre parmi les plus recherchés au monde, malgré son jeune âge». Il a pris les rênes de l'Orchestre métropolitain à Montréal en 2000 et a depuis dirigé à divers titres plusieurs orchestres aux États-Unis comme en Europe, notamment au Metropolitain Opera de New York et à La Scala de Milan.

La célèbre violoniste Angèle Dubeau reçoit une promotion au sein de l'Ordre et est nommée officier.

Le producteur et réalisateur Jean Bissonnette a aussi été élevé au rang d'officier de l'Ordre. Il est notamment connu pour avoir réalisé les émissions «Les Couche-tard» et «Moi et l'autre», sans oublier plusieurs revues de fin d'année «Bye Bye».

Dans le monde des affaires, Lino Saputo, qui a fondé la fromagerie Saputo avec sa famille, a été honoré, non seulement «pour ses réalisations en tant que chef d'entreprise», mais aussi pour «son généreux appui à des causes sociales», notamment pour les enfants malades et handicapés.

La présidente du conseil et chef de la direction du Mouvement des Caisses Desjardins, Monique Leroux, a aussi reçu la distinction, tout comme la gestionnaire Louise Roy du Conseil des arts de Montréal, aussi chancellière de l'Université de Montréal.

Laure Waridel, co-fondatrice d'Équiterre, a été récompensée pour sa contribution en tant qu'auteure et militante sur les questions environnementales.

Plusieurs journalistes sont aussi venus grossir les rangs de l'Ordre, notamment Jean-Francois Lépine, Chantal Hébert et Pierre Bruneau, qui est aussi honoré pour son travail au nom des enfants atteints du cancer.

La designer de mode Marie Saint Pierre, la chercheure en hématologie Francine Décary, la chercheure en neuropsychologie Maryse Lassonde, le sculpteur Michel Goulet, la militante Michèle Rouleau, l'ex-commissaire aux langues officielles du Canada Dyane Adam et le psychanalyste et auteur Guy Corneau font aussi partie de la liste des récipiendaires.

L'Alberta n'est pas en reste. L'ex-journaliste, ancien maire de Calgary et ancien premier ministre de la province, Ralph Klein, a accédé à l'Ordre. C'est le cas aussi de la dramaturge et actrice albertaine Sharon Pollock.

Représentant du monde du sport dans cette cuvée de l'Ordre, John Brian Patrick «Pat» Quinn, un ancien joueur et entraîneur de plusieurs équipes dont les Oilers d'Edmonton et les Canucks de Vancouver.

C'est la Reine Élizabeth II qui a créé l'Ordre en 1967 à l'occasion du centenaire du Canada.

Tous les citoyens canadiens peuvent être accueillis au sein de l'Ordre, à l'exception des politiciens et des magistrats en fonction. Les récipiendaires recevront leur insigne lors d'une cérémonie qui aura lieu ultérieurement à Rideau Hall, la résidence du gouverneur général.